05 œuvres d’art inspirées par les voitures anciennes

05 œuvres d’art inspirées par les voitures anciennes

1 octobre 2020 1 Par Blandine Cauvin

Nous revoilà partis pour un top… Ah non ! Aujourd’hui, nous avons décidé de simplement vous énumérer de grandes œuvres d’art qui ont pour muse un modèle de collection. Seulement énumérer car l’Art est bien trop subjectif. Pour autant, nous avons préparé une liste complète qui représente un grand nombre de mouvements artistiques. Vous êtes prêts ?

C'est parti ! 🚗

Bernard Buffet : Peintures sur l’automobile

Plutôt connu pour ses portraits et autoportraits des années 50, notamment des portraits de clowns aux traits maigres et au teint blafard, Buffet était également un grand amateur de belles choses. Demeures luxueuses et voitures de collection, il possédait tout cela. À l’âge de 28 ans, il roulait déjà en Rolls avant d’acquérir un Range Rover.

Comme – et on le comprend – il était passionné, il décida de mettre cette touche d’automobile dans son œuvre. Alors que depuis 1952 il exposait annuellement des œuvres ayant la même thématique, c’est en 1985 (du 7 février au 30 mars) qu’il décida d’en dédier une aux voitures de collection. De nombreux « portraits » de voitures allant de Jaguar à Porsche et en passant par des modèles incontournables comme la 2CV, furent alors exposés à Paris rendant ainsi hommage à la passion de l’artiste français figuratif du XXème.

Tableau bernard buffet

Salvador Dalí et ses automobiles habillées :

Contrairement à ses pairs surréalistes, Dalí n’hésite pas à inclure la machine dans ses peintures. Déjà sur l’huile intitulée Baigneur (1924) puis sur Jeune fille de Figueres (1926), œuvre sur laquelle est inscrit le mot « Ford » et que Dalí montre à Picasso lors de la visite qu’il lui rend à Paris. On la revoit également fossilisée dans Apparition de la ville de Delft et c’est sans parler de son Taxi pluvieux fièrement exposé au musée Dalí de Cadaques

Salvador Dali

Mais les peintures que nous avons choisi de vous montrer ici sont les automobiles habillées qu’il peignit en 1941. Pas parce que ce sont les meilleures mais elles sont étonnantes, vêtues comme des humains. La Cadillac, symbole de richesse et de classe, presque accessoire de mode prend la place de son propriétaire ; peu importe la façon dont elle est habillée, elle n’en reste pas moins glamour. Avec un côté absurde que l’on pourrait presque comparer à de l’illusion, ces peintures sont de véritables témoignages du surréalisme.

Voitures habillées tableau Salvador Dali

On peut dire que pour Dali, l’automobile fut un réel sujet de fascination et ce alors même qu’il ne savait pas conduire, caustique n’est-ce pas ? Décidément cet homme était pour le moins étrange…

Giacomo Balla : étude de la vitesse d’une automobile

Alors là on entre carrément dans l’art abstrait. L’artiste italien Giacomo Balla (1871-1958) s’est en effet laissé prendre par la révolution industrielle de son époque et a produit pour le monde une étude sur la vitesse de l’automobile, alors inédite. Il est surprenant de contempler l’œuvre car elle fait réellement émerger ce sentiment de rapidité d’un véhicule motorisé, alors même qu’on n’en décerne même pas la silhouette. Pas étonnant que le peintre et sculpteur italien ait été rallié au mouvement futuriste dans les années 1910’. En 1913, il se lance dans la représentation de la vitesse et de la lumière qui en découle après le passage d’une automobile. Un résultat surprenant mais qui mérite de figurer dans notre liste.

Giacomo Balla speeding car

Ichwan Noor – Beetle Sphere

New beetle rouge

Vous vénérez la Beetle de Volkswagen, ce monument de l’automobile de collection ? Attendez-vous à être déçus. Car oui, cet artiste s’est un peu laissé emporter. Il ne s’agit pas d’une peinture mais d’une sculpture, un des piliers de l’art depuis des millénaires, qui a su se frayer un chemin dans une société changeante. L’industrialisation et la consommation ont petit à petit fasciné les artistes car ils reflètent à la fois les mœurs et l’innovation. Il n’est donc pas surprenant de voir des objets de consommation se retrouver dans des œuvres d’art ; on pense particulièrement au mouvement pop art et aux boites de conserve de Andy Warhol.

Cependant quelqu’un aurait visiblement dû rappeler à Ichwan Noor, artiste indonésien de 57 ans, que la petite Beetle n’est pas qu’une boite de conserve… En 2013, il transforme la voiture de collection en une sphère parfaite un modèle jaune de 1973 et il ne se contente pas de celle-ci, il en a fait de différentes couleurs et même aussi des cubiques.

Damián Ortega : Cosmic things

On reste avec notre petite préférée de la marque allemande dans sa version non pas compressée cette fois mais bien disséquée. L’artiste mexicain Damian Ortega présente ainsi suspendu au plafond un modèle unique de 1983 et expose d’une très belle façon la complexité et la beauté de sa mécanique. Le message que l’artiste a voulu faire passer en choisissant un tel véhicule, connu et aimé de tous, en corrélation avec la surconsommation de son époque. Il nous dit à travers la Coccinelle que les objets du quotidien que nous consommons ne sont qu’en fait de tout petits morceaux qui en s’assemblant forment un seul et unique objet.

Damian ortega cosmic beetle
Damian ortega beetle

Nous ne pouvons bien sûr pas montrer toutes les œuvres d'art

Taxi londonien peinture

Mais les voitures elles-mêmes ne sont-elles pas finalement des œuvres d’art ? Beaucoup d’artistes contemporains ont repris cette idée. Les voitures anciennes, si elles sont autant admirées, doivent bien dégager une certaine splendeur à la façon d’un tableau ou d’une statut n’est-ce pas ? Car l’automobile a dépassé le stade du simple moyen de locomotion rapide pour devenir un réel symbole de puissance, de richesse, un réel miroir sociétal. Pour finir, je vous propose donc de jeter un œil à ces œuvres d’art contemporaines et expérimentales mettant en scène des voitures anciennes qui ont fleuries un peu partout ces dernières années :

Audi 80 suspendu
oeuvre d'art voiture ancienne
oeuvre d'art voiture de collection
Fiat bellevue oeuvre d'art

Et dans cette catégorie, Wedrivit souhaite faire une dédicace spéciale à la Jaguar de 1955 perchée en haut du parking Victor Hugo à Bordeaux et qui depuis 1994 n’a de cesse d’affoler, d’étonner ou d’impressionner ceux qui ignoreraient son existence : 

Jaguar 1995 Victor Hugo parking

Retrouvez tous nos autres articles Culture sur le Blog Wedrivit